Comme je vous l’avais annoncé dans mon billet-bilan-bonne-année j’ai décidé de m’octroyer un interlude chaud avec un voyage en Thaïlande bien mérité après cette année de travail. Off course ma sœur était de la partie. C’est d’ailleurs elle qui a réservé les billets d’avions grâce à son superbe métier d’agent de voyage.

L’Asie. La Thaïlande. Point de départ : Chiang Mai

Parce que je voulais mettre mes petits pieds sur un nouveau continent, parce que je voulais découvrir un pays à taille humaine (pour contrebalancer le Canada) et parce que je souhaitais commencer par une ville pas trop grande.

Chiang Mai nous a ainsi accueillies pour le jour de l’an avec sa chaleur humide, sa sérénité et ses 350 temples. La ville était bien animée : des moines bouddhistes venaient d’un peu partout pour le discours du roi et les cérémonies religieuses du jour de l’an. Je ne m’attendais pas à cela car le jour de l’an thaï est en avril.

Ainsi, Chiang Mai était en pleine saison touristique, tant pour les voyageurs que pour les thaïs. Première surprise donc. Les temples bouddhistes, attractions majeures, étaient très fréquentés : par les voyageurs et par les bouddhistes. Visiter ces fameux temples fut une série d’épisodes un peu bizarres. Nous sommes sorties ou mises sur le côté à plusieurs reprises pour ne pas déranger. Ces temples sont ouverts toute la journée donc les bouddhistes peuvent venir prier à toute heure … Et les touristes viennent découvrir les lieux en même temps. Il se formait ainsi parfois une cohue étrange. Nous avons tâché d’être discrètes et respectueuses pour ne pas déranger les pratiquants. Le soir du réveillon certains temples étaient ouverts tard avec des moines faisant des discours et prières ou un écran diffusant des discours. Les moines et bouddhistes venus assister à ces discours étaient tous reliés par un fil blanc à une statue de bouddha. Les lieux étaient très calmes et dégageaient une grande spiritualité.

Nous avons observé cela un petit moment puis, préférant ne pas interrompre et n’étant très au fait de tous les rites, nous sommes parties rejoindre des festivités plus touristiques.

Dans un tout autre contexte, nous nous sommes dirigées vers l’une des portes de la vieille ville, la bien nommée Tha Pae, sur les coups de minuit. Là-bas la plupart des visiteurs occidentaux et jeunes thaïs envoyaient des lanternes au ciel et/ou se déchaînaient dans des bars karaoké. Les lanceurs de lanternes s’étaient mis le long de la rivière et un des ponts était devenu piéton pour l’occasion.

Attention, pour éviter tout confusion il faut savoir que lorsque l’on voit les photos de centaines de moines bouddhistes envoyant leur lanternes au ciel il s’agit de Yee Peng (appelé aussi Loy Kratong).  C’est un événement traditionnel thaï ayant lieu en novembre.

Ceci-dit, en Asie selon les lieux et les cultures des lanternes sont envoyées au ciel. Il s’agit souvent de cérémonies religieuses ou de moments familiaux importants (mariages, naissances par exemple). Je suppose que par extension cela se fait pour le soir du réveillon car c’est populaire chez les jeunes et les voyageurs.
Nous avons acheté nos lanternes sur le chemin. Et envoyant nos lanternes au ciel nous avons fait un vœu comme le veut la tradition. Il se dit que plus haut une lanterne va, plus nous avons de chance que notre vœu se réalise.

Après ce jour de l’an très convivial nous sommes restées 5 jours pour explorer la ville et ses alentours.

Chiang Mai : rencontre avec le bouddhisme

A Chiang Mai c’était la première fois que nous mettions les pieds en terre bouddhiste et nous avons découvert des rites et traditions bien différents de ce que nous connaissions.

Le bouddhisme, religion vieille de 2500 ans, est la manifestation de l’existence de Bouddha, de son enseignement; les écrits appelés Dharma, et du Sangha qui est l’ordre des moines. Le bouddha est une personne éveillée ayant atteint la perfection totale.

Bouddha vient de bodhi qui signifie sagesse.

… Puisque plus d’une personne a déjà atteint la perfection il existe plusieurs bouddhas. Lorsqu’on parle de Bouddha on ne parle donc pas d’une personne spécifique que l’on idolâtre mais plutôt d’un grand maître qui a atteint la sagesse, comme étant un idéal à atteindre. Les moines bouddhistes, eux, suivent les préceptes du Dharma, et doivent et guider les bouddhistes en donnant l’exemple. Il dédient leur vie à la religion.

Dans la pratique : il faut se purifier pour pouvoir se concentrer, puis se concentrer pour pouvoir méditer et développer sa sagesse.

En atteignant une grande sagesse on élimine ses souffrances. Celles-ci seraient physiques (faim, soif, maladie, mort, guerre) et/ou psychiques (séparation de ceux qu’on aiment, haine, méchanceté). Elles sont considérées comme surmontables et lorsque l’on atteint cette sagesse suprême on devient Bouddha. Alors, convaincus ? 😉

Passons aux belles choses : les temples ! A Chiang Mai nous en trouvons à tous les coins de rue.

Lorsque l’on rentre dans un temple on découvre d’abord le sala, la cour intérieure, souvent entourée de hauts murs blancs. Derrière ces murs tout devient calme. Les bruits de la rue paraissent lointains. Puis nous entrons dans le lieu principal de prière et de cérémonies ; le bot. Ce sont les deux parties du temple auxquelles nous avons tous accès. Ils débordent de couleurs, de fleurs, de décorations, sculptures, moulures, peintures, offrandes, mosaïques. On s’en prend plein les mirettes et on ne sait où donner de la tête. C’est très beau et très généreux dans la décoration et l’organisation. Honnêtement je ne connais que très peu la religion bouddhiste mais ces découvertes et la beauté des lieux m’ont apaisée après une année difficile.

Je crois que Chiang Mai était faite pour me ressourcer. Elle éveillé mes sens, m’a apporté du recul, du sourire … Et quel sourire !  Celui des thaïlandais est tellement contagieux. Je ne suis pas sûre qu’ils connaissent la notion de stress. Il semblent heureux virevoltant dans les rues à scooter entre les voitures, travaillant sur les marchés, proposant une nourriture riche et épicée, dans une atmosphère douce-humide. Voici quelques photos :


      

 

 

 

 

 

 

Mes autres découvertes à Chiang Mai arrivent au prochain épisode 😉

Perrine

Voyageuse un peu aventureuse, je suis partie de mes Alpes françaises natales pour découvrir le monde et ses curiosités. Ici je partage mes expériences, mes voyages, mes découvertes, mes pensées en PVT.

Un petit mot ?

Fermer le menu