Après une dizaine de jours en famille autour de Montréal et moults hésitations j’ai embarqué pour l’ouest canadien.

6 PVT WHV Canada Toronto Working holiday visaLundi dernier j’ai pris le bus pour Toronto la business city bien busy.

Bonsoir Toronto

Arrivée en soirée je suis impressionnée par les grattes-ciel illuminés et les panneaux de toutes les couleurs. Je trouve mon auberge de jeunesse facilement et je ne peux m’empêcher d’avoir un avis sur son aménagement (défaut professionnel quand tu nous tiens) : je la trouve bizarre avec ses chambres-couloirs, une cuisine en-dessous du rez-de-chaussé (en mode cave) mais sans réel lieu convivial avec des canapés (sauf dans l’entrée). Bref pas grave ce n’est qu’une nuit (et c’est le HI Toronto pour infos).

La préparation pour mon voyage en train

Le mardi matin j’ai commencé par m’organiser pour le voyage à suivre : 3 jours de train entre Toronto et Vancouver. Au programme : les paysages de l’Ontario, puis des Prairies et enfin les Rocheuses. Après un passage au supermarché, je prépare une pile de sandwichs pour 3 jours sous les yeux hallucinés d’un irlandais qui déjeune à côté de moi dans la cuisine commune de l’auberge. J’ai aussi prévu de la nourriture non-périssable-sans-frigo-sur-3-jours (barres de céréale, fruits, fruits secs, pain de mie et beurre de cacahuète), ainsi qu’un petit sac avec un peu de change et 2-3 choses pour passer le temps. Je vais aussi prendre le temps de repérer la gare, non loin de l’auberge. J’avoue j’angoisse à l’idée d’être 3 jours en transports … Cette préparation, en plus d’être pratique, sert à me rassurer.

Une journée à flâner dans Toronto

Ensuite je suis allée me balader dans Toronto … Alors je ne sais pas si je n’ai pas su capter l’âme de cette ville … Ou si c’est plutôt une ville à vivre qu’à visiter mais je n’ai pas été transcendée … C’est bétonné à souhait (comme toute métropole me direz-vous), c’est gris et malgré les différents quartiers indiqués sur la carte, je ne leur trouve pas de différence ni de charme. Toronto grouille de vie, de business, d’attractions commerciales type haute tour, grand aquarium, mais rien de bien foufou. Ce qui reste de la vieille ville semble être emprisonné et figé dans les colonnes de béton environnantes… Seul coin sympa le St Lawrence Market, un marché couvert, très agréable à découvrir où l’on trouve toutes sortes de spécialités … absolument pas canadiennes (!).

1 PVT WHV Canada Toronto Working holiday visa
St Lawrence market
2 PVT WHV Canada Toronto Working holiday visa
St Lawrence market
3 PVT WHV Canada Toronto Working holiday visa
Toronto
4 PVT WHV Canada Toronto Working holiday visa
Toronto
5 PVT WHV Canada Toronto Working holiday visa
Toronto
7 PVT WHV Canada Toronto Working holiday visa
La patinoire en plain air à Toronto

Le soir une petite chose m’a plue : la patinoire en plein air devant le nom de la ville en face de l’hôtel de ville. C’était convivial et il y avait de la musique (commerciale).

Embarquer à bord du Canadien 

J’étais contente d’embarquer pour le train le soir-même au final. Le train, parlons-en : Le Canadien, ce fameux train qui relie le Canada d’est en ouest avec la compagnie Via Rail. J’ai hésité avec un billet de bus (2 fois moins cher). Mais au moins en train on n’est pas toujours assis, on a accès aux toilettes, on a plus d’espace entre les sièges, il y a des snacks en vente (et même un resto!) et pas besoin de changer de véhicule comme cela aurait pu arriver avec Greyhound (la compagnie de bus moins chère). Et surtout le train est mon mode de transport en commun préféré, alors autant y aller.

J’ai embarqué vers 21h pour un départ à 22h. Cela s’est fait presque comme en aéroport : enregistrement des bagages et annonce du départ avec des agents d’accueil très consciencieux. J’ai tout de suite sympathisé avec 2 passagères, l’une en partance pour Sudbury (Ontario) et l’autre pour Winnipeg (Manitoba). Plutôt sympa et rassurant pour le reste du voyage.

La deuxième chose rassurante fut la découverte de l’agencement des sièges : certes il datent des années 70 mais il y a de l’espace entre les rangées, et vu que nous ne sommes pas nombreux on occupe chacun une rangé de 2 sièges. Lesdits sièges ont en plus des repose-pieds que l’on peut agencer façon transat.

Nous sommes allées (moi et mes copines de voyage) explorer la suite du train : le coin snack, la salle panoramique et les toilettes. Vieux mais bien foutu. La salle panoramique est un étage supérieur vitré pour admirer le paysage. c’est bien mignon et convivial.

Affaire à suivre donc … 😉

Perrine

Voyageuse un peu aventureuse, je suis partie de mes Alpes françaises natales pour découvrir le monde et ses curiosités. Ici je partage mes expériences, mes voyages, mes découvertes, mes pensées en PVT.

Cet article a 5 commentaires

  1. Contente de pouvoir te suivre ton expérience dans le froid canadien ma Pépée. 🙂 On skype quand tu veux (et quand tu peux). Je pense bien à toi. Plein de bisous !!

    1. Merci 🙂 et oui on trouvera un moment pour un séance skype 🙂

  2. super ton message – tu nous fait rêver – ca me rappelle de bons souvenirs – bisous des briataux

    1. Merci 🙂 bisous

Un petit mot ?

Fermer le menu