Le printemps est arrivé.

On a bien cru qu’il ne se pointerait pas. Après m’être remise de la Thaïlande et ses 30°C humides du mois de janvier, j’ai eu une phase un peu difficile de fin février à mi-avril. Au Canada, l’hiver est très froid (sauf dans ma région) et ça tout le monde est au courant. Moi je trouve que tant qu’on a l’équipement nécessaire ça va. Ce qui est dur en revanche ce sont les difficiles transitions entre les saisons. L’autre jour il y avait une photo qui circulait sur les réseaux sociaux et elle était bien descriptive du climat canadien entre mi-février et le mois de mai. On est en hiver, puis un genre faux printemps débarque (juste 1 ou 2 jours de beau temps en fait), et ensuite un printemps décevant se pointe (du mauvais temps avec des températures décentes). Enfin, un 3ème hiver débarque. En mode surpriiiiiise: le thermomètre baisse sans prévenir. Puis c’est la saison boueuse : pluie à Vancouver, fonte des neiges dans le reste du pays avec un temps bof bof …

Mais ce qui est chouette, tout de même, c’est que le printemps, le vrai, finit toujours (en tous cas je crois) par se pointer… Entre le 1er avril et le 15 mai …  Enfin bref, Voici ladite photo ci-dessous ( dont je n’ai pas trouvé la source) :

En attendant le printemps qu’est ce qu’on fait ?

A Vancouver pour éviter d’être trop découragée par la pluie je me bouge et j’essaie d’être au courant des événements locaux l’hiver :

Skier à Cypress ; un régal pour les yeux malgré le monde sur les pistes. Ici le ski alpin est fait pour les citadins : on achète son forfait en ligne, en pré-réservant son matériel si on en n’a pas, puis on monte en bus ou en voiture. Tout est prêt à louer dans un grand chalet au pied des pistes. Facile et rapide. Il n’y a pas réellement de village, donc pas de vacanciers mais seulement des vancouverites assoiffés de neige et d’air pur après une semaine ou une journée de travail. Eh oui le ski-après-boulot ça fonctionne ici ! Les stations sont ouvertes tard et nombres de pistes de ski sont illuminées. C’est pas que pour la descente aux flambeaux 😉

Skier et admirer l’océan pacifique à Cypress Hill
Le coucher du soleil les skis aux pieds. La grande classe !

Partir en rando-raquette : je suis partie en mini-expédition en raquettes avec des amies et colocs à plusieurs reprises. Transpirer un peu et se décrasser les poumons ça fait du bien. Parce que le ski alpin c’est chouette mais soyons honnête, ce n’est pas à Cypress que je vais faire de la performance. La station de ski de Mt Seymour, à 45 min en bus ou en voiture de Vancouver a de super sentiers que j’ai apprécié, dont le fameux Dog Mountain trail. Et Whistler permet de voir la montagne en grand avec des sentiers en forêt ou plus haut sur les sommets avec des guides.

Whistler et ses télécabines super longs

Profiter des événements locaux. En voici  2 qui m’ont bien plu :

  • J’ai essayé l’Art Battle (la bataille d’art) : dans un bar, chaque mercredi, avec un DJ et un animateur, des peintres ont un thème et un temps limité pour créer sur une toile. On observe, on découvre leurs créations alors qu’ils s’agitent, transpirent et jouent avec leurs pinceaux et couleurs. Il y a plusieurs manche, un gagnant pour chaque manche, une grande finale et les tableaux sont mis en vente. Un jour j’essaierai d’en acheter un. J’aime bien c’est franchement sympa comme ambiance. Et ça permet de découvrir des artistes locaux.
  • Je suis aussi allée au Dine Out Vancouver festival : chaque année, en janvier, les restaurants locaux proposent un menu unique à l’occasion de ce festival, mettant en valeur leurs créations et leur spécialités. Ça m’a donné l’opportunité d’aller à Fables sur la 4ème avenue, et de tester un délicieux dîner à $40 alors que leur carte affiche des prix autour de $80. Premier restaurant de gastronomie fine à Vancouver. Avec un vin délicieux et beaucoup de classe s’il vous plait.  Ma deuxième expérience avec ce festival fut au Salmon’n Bannock bistro ; un restaurant proposant de la nourriture amérindienne, comme on dit en France, ou autochtone comme on dit ici. Au menu : phoque fumé, pain au bannok avec de la gelée de cèdre à tartiner, sanglier cuisiné à la mode “pulled pork” et/ou saumon avec des légumes. Gustativement riche et intense <3
Le sanglier et ses petits légumes

Retourner dans des musées et faire découvrir des attractions à mes amis grâce à mon pass du #TourismChallenge qui me donne pleins d’entrée gratuites. Il y a des changements d’expos et quand le soleil pointe le bout de son nez j’aime sortir de la ville. Quoi de mieux qu’un petit trajet en téléphérique pour profiter du beau temps à la fameuse Sea to Sky Gondola ? Ou d’une balade au Lighthouse park ?

Vue sur le fjord Howe Sound depuis le haut du téléphérique “Sea to sky gondola”
Le lighthouse park en bord d’océan

Rester au chaud et au sec … J’ai regardé les JO d’hiver avec mes colocs, encouragé les petits frenchies (Fourcade, Thovex et compagnie), brunché quand il faisait trop moche pour skier. Et j’ai pris un tas de chocolats chauds lorsque les cafés proposent leurs meilleures recettes, en février, lors du Hot Chocolate festival.

Faire de la paperasse : partie la moins fun. Je demande ma résidence permanente au Canada, pour pouvoir rester encore et éviter d’être en constante demande de visa. J’ai galéré à finir mon dossier à cause de certains certificats de police qui ont mis du temps à arriver. L’hiver au moins il n’y a personne pour me proposer d’aller à la plage donc j’avance 🙂 J’ai finalisé ma candidature et l’ai soumise en ligne le 26 mars dernier alors croisez les doigts pour moi 😉

Perrine

Voyageuse un peu aventureuse, je suis partie de mes Alpes françaises natales pour découvrir le monde et ses curiosités. Ici je partage mes expériences, mes voyages, mes découvertes, mes pensées en PVT.

Cet article a 3 commentaires

  1. J’adore la neige (et du coup tes photos) !!! J’avais déjà vaguement entendu parler de ce fameux retour de l’hiver au Canada … Mais, fait assez exceptionnel, on y a eu droit cette année en Corse avec des chutes de neige au 15 mai 😮

    1. Oh wahou de la neige en Corse au printemps, là j’avoue vous avez fait fort ! Nous il y a juste eu des trombes d’eau … Il parait qu’on skie sur les montagnes corses, est-ce que c’est chouette ? Je me souviens de Vizzavona en été, j’avais du mal à imaginer de la neige là-bas.

Un petit mot ?

Fermer le menu