Du désert et des arches

Après avoir quitté Salt Lake City nous voici arrivées à Moab, il fait nuit et surtout 18° ! A nous les tee-shirts, la crème solaire et les rochers couleur ocre !

La chambre de notre motel réservée le jour même est mignonne comme tout. On a une impression de luxe. Le matin suivant on se lève tôt : il fait un grand beau temps et déjà 20°. Premier jour dans le sud de l’Utah. Et nous voici dans des paysages digne d’une BD de Lucky Luke grandeur nature ! Il ne manque plus notre beau cheval pour aller parcourir le premier parc national, et l’un des plus célèbre de la région : Arches National Park.

Arches : en route pour le parc le plus célèbre de l’Utah !

Ma première impression est que ce parc semble petit et traversable en voiture. Puis je m’aperçois qu’à chaque petit parking proche de points de vue intéressants, il suffit d’emprunter des chemins, de se balader dans le désert entre quelques parois rocheuses pour mieux connaître et apprécier la variété de la nature environnante. Ces balades nous permettent de marcher pour la première de notre/ma vie dans le désert, et d’avoir les lieux rien qu’à nous. On peut rallonger ou écourter les balades tant que l’on veut. Beaucoup de chemins sont facilement accessibles au bord de la route principale car il y a peu de dénivelés.

Des pans de roches au dunes solidifiées, du désert d’une platitude absolue au falaises ocres, ce parc offre des paysages multiples. Notre objectif : marcher, profiter du soleil, découvrir le désert pour la première fois et compter les arches !

Quelques sentiers sympas à explorer dans Arches National Park

° Park avenue ° Non ce n’est pas une rue mais le premier sentier sur lequel on tombe en entrant dans le parc. Véritable balade de santé il permet d’observer les Courthouse Towers et le Sheep Rock, des monuments rocheux impressionnants. Si je devais un jour tourner un western ce serait ici. Les parois rocheuses forment le décor idéal pour tomber amoureuse d’un cowboy ou fumer avec des amérindiens. Bref je rêve 🙂

Park avenue

° The Windows Section ° et ° Devils Garden ° Pour de belle boucles faciles à faire dans le désert et ainsi admirer différentes arches, ces zones du parc ont été superbes.  Nous avons passé une bonne heure à se balader sur le chemin de la première. Puis nous sommes allées arpenter le « Primitive trail » pour la seconde.

° Sand Dune Arch ° Ce fut une balade bien courte mais sublime.Cependant elle peut être rallongée par un plus long tour dans le désert. La roche rose et le chemin étroit entre les parois à certains moment en ont fait l’un de mes meilleurs souvenirs avec Delicate arch (dans le paragraphe suivant).

° Delicate Arch ° La dernière, la plus belle et surtout l’emblème de l’Utah !! Ce fut la balade la plus « dure » de la journée. Nous sommes parties sur le chemin en fin d’après-midi alors que la lumière du jour avait déjà des tonalités orangées. Nous avons choisi d’aller au Upper view point pour une vue plus ouverte sur le paysage. Attention : foule au tournant ! En effet, les rangers la conseillent tous pour le fabuleux coucher de soleil. Mais ça valait vraiment le coup et puis en novembre c’est plutôt calme 🙂 Le moment est sublime ! Cette arche porte très bien son nom et son décor semble vouloir nous indiquer, que oui, elle est bel et bien une star. Nous sommes une petite trentaine à l’admirer. Ça crépite de tous les côtés. On s’amuse tous avec les différents modes de nos appareils photos pour l’occasion (et je n’assume toujours pas le bâton à selfie de ma sœur).

En chemin pour aller admirer Delicate Arch
En arrivant vers Delicate Arch
Delicate Arch au coucher du soleil
Delicate Arch alors que le ciel s’assombrit doucement

Au retour je n’ai pas trouvé la lampe-torche dans mon sac à dos, maligne que je suis. Nous avons donc fait le chemin à la lumière de nos téléphones et discuté avec un américano-italien qui devait rentrer presque d’une traite vers New York le lendemain. Décidément les américains n’ont vraiment pas le même sens des distances que nous ! Nous avons aussi croisé un renard du désert, ou fennec, avec ses grandes oreilles. Nos lumières se sont reflétées dans ses yeux ronds tous étonnés. Pauvre bête, on a senti qu’on avait un peu envahi son espace naturel.

Nous n’avons passé qu’une journée à Arches National Park. Mais si l’on avait décidé de rester un peu plus, je serai bien allée explorer les sentiers du côté des Willow flats, piste partant vers l’ouest ou encore la Salt Valley en direction du nord. Ces zones sont moins accessibles et requièrent éventuellement un véhicule adapté ou une bonne endurance pour marcher, ainsi qu’un permis spécifique si l’on veut camper. Il faut aussi parfois faire attention au niveau des rivières, histoire de ne pas rester coincé… Ce serait dommage !

Infos pratiques

Ce parc est situé à l’entrée de la ville de Moab. Il est accessible en voiture. Peut-être que certains tours organisés peuvent être réservés pour les personnes n’ayant pas de voiture, mais je n’ai rien vu d’indiqué. Cependant la ville est desservie en train par le California Zephir (oui, les américains en font des tonnes et adorent donner des noms à leur lignes de train scéniques).

Pour se loger les motels en ville sont pléthores et leurs prix varient selon la saison. Quant aux campings, ils semblent être principalement sur la route 128 le long de la Colorado river. Les spots ont l’air bien sympas.

Ce parc étant classifié national, nous avons bien sûr utilisé notre pass Beautiful America.

About Perrine

Globe-marcheuse un peu aventureuse j'écris sur ce petit bout de web qui fait office de carnet de route. Je rêve, j'explore et j'apprends en voyageant et travaillant un peu partout grâce à mes études, mes PVT/WHV, mes road-trips. Viens donc faire un bout de chemin avec moi.

3 comments on “Du désert et des arches

  1. 20 mars 2017 at 11h35

    C’est magnifique, il va falloir que l’on retourne une 3ème fois en Utah pour voir ça de nos propres yeux… 🙂

    • 24 mars 2017 at 2h21

      Oui ! Et encore je n’avais pas exploré tous les recoins 🙂

Un petit mot ?