Canyonlands, sur l’île dans le ciel

Proche de nos fameuses arches il y aussi Canyonlands national park. Je ne connaissais pas ce parc avant de regarder précisément la carte du sud de l’Utah. Peut-être que je le confondais avec le Grand Canyon… Je ne sais pas. Mais dès que j’ai lu à son propos j’ai eu très envie d’aller y faire un tour !

Nos sommes donc arrivées de bon matin à l’entrée de ce parc proche de Moab. Nous sommes passées par la case carte + brochure comme des grandes. On a alors compris que l’inaccessibilité fait partie inhérente de son identité. Ou alors il faut penser à prendre un véhicule adapté ou un backcountry permit pour randonner sur 2 jours. L’approche la plus facile est un grand plateau sur lequel une route serpente. Il permet d’accéder à de superbes points d’observation.

La carte de Canyonlands du côté d’island in the sky

Island in the sky, être proche du paradis

Qu’est-ce qu’Island in the sky (l’île dans le ciel) ? Un haut plateau entre la Colorado river et la Green river que l’on parcourt pour découvrir les vertigineux canyons d’en haut (et un peu de loin aussi). C’est absolument impressionnant. La terre rouge s’ouvre littéralement sous nos pieds. On a l’impression de voir pleins de Grands Canyons devant nous. C’est un peu comme si un géant avait marché et créé de gigantesques fissures !

Island in the sky
Les sentiers sur Island in the sky, Canyonlands National Park
La profondeur des canyons – Vous voyez où cette voiture ira ? Eh ben voilà à quel point ce parc est impressionnant
Des canyons à en perdre haleine

Nous sommes allées explorer le plateau toute la journée sur différents chemins avec divers points de vue. Les paysages accidentés à perte de vue sont tout aussi bruts et inquiétants que beaux. Dans ce parc, il y a parmi les lieux les moins bien cartographiés des États-Unis, et parmi les plus difficiles d’accès. Il existe aussi des ruines d’anciens villages amérindiens et des lieux secrets de légendes. La Green river au milieu apportant de la verdure (comme son nom l’indique) semble être une petite oasis au milieu de ce décor digne d’un western qu’il faudrait inventer.

La Green river au milieu des gigantesques canyons
En zoomant un peu plus sur ces canyons

Canyonlands, là où les routes ne sont pas ce qu’on croit

La sœur a trouvé la beauté de ce parc un peu trop rude par rapport à nos arches de la veille. J’avais envie d’aller vers d’autres lieux après Island in the sky, du côté des Needles notamment, mais c’était loin et nous n’avions pas envie trop de faire de la route. A la place nous nous bien paumées sur une piste en tentant d’emprunter un chemin différent pour rejoindre Moab… On a presque atterri au fond d’une rivière desséchée… Ambiance ! On s’est néanmoins réconciliées avec une nouvelle route bien réelle : nous sommes allées admirer des pétroglyphes sur un pan de roche très populaire chez les grimpeurs, le long de la Green river :

Canyonlands est un parc assez intense avec un côté aventurier de haut vol. Il pourrait être un territoire d’exploration sans fin mais il ne pardonne pas si on se plante de chemin ou si l’on ne se prépare pas un minimum. Ne serait-ce pas au final ce dont on rêve à propos d’un parc national ? Être hors des cartes et sans trop de sentiers balisés ?

About Perrine

Globe-marcheuse un peu aventureuse j'écris sur ce petit bout de web qui fait office de carnet de route. Je rêve, j'explore et j'apprends en voyageant et travaillant un peu partout grâce à mes études, mes PVT/WHV, mes road-trips. Viens donc faire un bout de chemin avec moi.

One comment

Un petit mot ?