Expériences frontalières incertaines au Montana

Je vous avais laissé à Banff l’autre jour. Nous hésitions. Puis nous avons choisi : on ira aux États-Unis puisque c’est à côté… Et que ça nous tente.

La frontière américaine, une expérience marketing

On entame alors notre descente en Alberta. Les Rocheuses nous accompagnent le long de la route vers Waterton Lakes où c’est à la fois la tempête et le paradis des biches.

Nous passons la frontière Alberta-Montana à  Carrway. Bled paumé. 2 douaniers semblent s’ennuyer. On sera leur attraction de la journée. On a peur pour notre nourriture fraîche alors on la cache sous le coffre à côté de la roue de secours… Opération passation de bouffe clandestine… Le douanier qui nous valide nos entrées est un bon soldat de l’Amérique, il nous souhaite la « bienvenue aux États-Unis, terre ou vous pouvez demander/tenter (d’être de) ce que vous voulez, même si vous ne réussirez pas forcément« … Ok merci, notre tentative de faire passer notre nourriture aura fonctionné, c’était la seul inquiétude au 1er abord, ahah 🙂 Puis comme le marketing américain est toujours bien fait, un troupeau de bisons nous attendait sur le bord de la route à côté du panneau d’entrée. Welcome to Montana baby!

A nous la route 89 !

On se retrouve donc dans les plaines jaunes du Montana bordées par les Rocheuses et le parc national des Glaciers. Il fait plus chaud qu’au Canada dans cette campagne américaine en fin d’après-midi.

de-lalberta-au-montana-road-trip-nord-americain-4
Paysages du Montana

Être une routarde… Ou ne pas être

Ce soir on décide de tenter la nuit dans la voiture. Opération gonflage de matelas et popote avec le réchaud de camping. Il fait frais et nuit tôt. On se dépêche de manger et de s’installer dans la voiture. On blinde les sacs sur les sièges avant pour faire de l’espace au matelas. Tout semble bon. On mange une petite part de gâteau au chocolat, puis on décide de dormir tôt. Le seul et unique souci de la nuit : le matelas s’est allègrement dégonflé. Il avait un trou que nous n’avions pas repéré.. Ni réellement cherché. On s’est retrouvée sur à même le coffre. Horrible. S’est ajoutée à cela l’humidité (extrême et imprévue) et le froid (contre lequel nous étions pas si mal équipées).

Au petit matin nous nous sommes levées tôt. Une fois passées sur les sièges avant nous avons continué notre route jusqu’au premier village… Le temps que la brume se lève, pour prendre une boisson chaude, obtenir un peu de wifi et préparer notre arrivée… à Yellowstone !!

de-lalberta-au-montana-road-trip-nord-americain-3
Le Montana, entre plaines et montagnes, en bord de route

About Perrine

Globe-marcheuse un peu aventureuse j'écris sur ce petit bout de web qui fait office de carnet de route. Je rêve, j'explore et j'apprends en voyageant et travaillant un peu partout grâce à mes études, mes PVT/WHV, mes road-trips. Viens donc faire un bout de chemin avec moi.

4 comments on “Expériences frontalières incertaines au Montana

  1. 10 novembre 2016 at 8h01

    vous nous faites voyager et rêver super …. continuez bien biz

    • 11 décembre 2016 at 1h08

      Merci ! Le voyage est bel et bien fini mais je prend le temps d’écrire par petits bouts sur le blog 🙂

  2. 10 novembre 2016 at 10h44

    Yellowstone ? j’en rêve ! 🙂 ça fait beaucoup de distance ? les photos sont superbes en tous cas, vivement le prochain article !

    • 11 décembre 2016 at 1h10

      C’était assez fou ce moment entre 2 à la frontière : tout flou mais l’adrénaline montait lorsque l’on regardait la carte routière 🙂 Yellowstone était superbe même s’il a fait bien frais!

Un petit mot ?