Mes petit-déjeuners anglo-saxons

Vivre à l’étranger c’est aussi manger. Une chose que j’aime particulièrement au Canada (et que j’avais commencé à apprécier en Nouvelle-Zélande) c’est le petit déjeuner salé ou le brunch. Au début j’ai tenté par curiosité, puis j’ai allègrement adopté ce type de repas pour les weekends.

Les concepts

En terre anglo-saxonne il y a le brunch ou le petit-déjeuner pour commencer la journée.

Le petit-déjeuner est traditionnellement salé avec du bacon, des patates, des œufs, parfois des haricots et des pancakes. Selon les régions et pays (je n’en ai testé que 2 pour le moment), les aliments varient.

Le brunch est un petit déjeuner… Festif et tardif ! En tout cas c’est ma définition. Un repas sucré/salé après une grasse mat’ puisqu’on ne sait pas choisir entre le petit-déj’ ou le repas de midi. C’est d’ailleurs la contraction entre les mots breakfast et lunch. Originaire des États-Unis, à New York, il se prend en début d’après-midi le plus souvent avec un cocktail. Mais Hors USA pas besoin de cocktail ou d’horaire, il suffit d’en avoir envie ! Le bon côté du brunch c’est le fait de ne pas réellement choisir entre le sucré et le salé, mais de profiter des deux sans ordre particulier. Ça peut être gras comme léger, chaud comme froid … Et surtout c’est un moment de partage avec des proches.

Les découvertes

× J’ai découvert une multitude de possibilités de cuisson pour les œufs : pochés, au plat, brouillés, etc. J’ai ainsi re-développé mes talents de cuisinières.

× J’ai appris que le saumon est en bonne compagnie avec l’avocat.

× J’ai constaté que l’on peut faire cuire des haricots dans du sirop d’érable avec du bacon. Ça s’appelle des bean au lard au Québec.

× J’ai compris que toute boisson chaude type café ou thé fonctionne avec ce repas, mais qu’un cocktail est aussi une option (voir l’article très marrant La vérité sur le brunch du blog de Louise).

× J’ai aussi vu que l’on peut manger des tartines si le côté franco-français nous manque réellement, tout en ajoutant quelques tomates et un bout d’avocat. Et j’ai ainsi goûté à du bon pain fait maison dans certains cafés de Wellington.

× Je suis presque tombée à la renverse de bonheur en goûtant des pancakes au abricots et à la rhubarbe à Dunedin en Nouvelle-Zélande.

× J’ai pu m’apercevoir que la sauce hollandaise est bien bonne avec des œufs pochés.

× J’ai testé toutes sortes de pancakes : natures, aux fruits, grands ou petits.

× J’ai appris à faire la différence entre un bon scone  (moelleux mais assez sec pour ajouter de la confiture ou du beurre) et un mauvais (trop sec le plus souvent).

× J’ai compris que l’on peut combiner tous les éléments de la carte d’un menu dans l’ordre que l’on souhaite, avec la cuisson que l’on préfère, et que personne ne vous regardera de travers. Ça s’appelle la démocratie du bon et du mauvais goût sans jugement aucun !

les petits café de Dunedin PVT WHV Nouvelle-Zelande roadtrip south island Otago
Brunch ou petit-déjeuner – autant ne pas choisir

J’expérimente encore, je teste de nouveaux goûts, je cuisine et j’apprends ! Bientôt il y aura peut-être des idées de recettes et des bonnes adresses 😉

About Perrine

Globe-marcheuse un peu aventureuse j'écris sur ce petit bout de web qui fait office de carnet de route. Je rêve, j'explore et j'apprends en voyageant et travaillant un peu partout grâce à mes études, mes PVT/WHV, mes road-trips. Viens donc faire un bout de chemin avec moi.

You May Also Like

2 comments on “Mes petit-déjeuners anglo-saxons

  1. 29 août 2016 at 3h32

    N’as-tu pas oublié les oeufs miroir ??? Et vive les beans au lard….vivement un brunch au Canada. Ton papa pré…..

    • 30 août 2016 at 1h01

      ..féré ??
      Ok je constate que mon vocabulaire culinaire n’est pas au niveau de tes espérances : J’avais écrit « oeufs au plat » .. Mea Culpa !! 🙂

Un petit mot ?