Une cabane au fond des bois en Alberta

A l’origine du voyage en Alberta en juin il y avait le travail, et ma nouvelle mission : bosser sur les auberges de jeunesses Wilderness ou autrement dit Natures. Ce sont des auberges rustiques, des quasi-refuges en rondins de bois (presque!), paumés le long de petites routes, au fond des bois, au bord d’un ruisseau ou non loin de la route 93. Je vais travailler dessus depuis Vancouver. Je suis donc du côté non-glamour du job mais j’ai eu la chance d’aller les explorer pour rencontrer mes collègues, comprendre leur fonctionnement … et profiter de vacances imprévues !

◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊

Dormir dans une cabane au fond des bois, entendre le bruit des oiseaux pour musique et refaire le monde autour d’un feu de camp.

Mon rêve canadien s’est un peu concrétisé ici en Alberta, dans ces auberges Wilderness.

Je découvre en premier l’auberge d’Athabasca Falls dans le parc national de Jasper. Le confort  dans cette auberge ce n’est pas la douche ou la connexion Internet, mais la convivialité, la cuisine et sa rangée surprenante de petits pots d’épices et herbes, les petits canapés récupérés à droite, à gauche, ou encore le bon fire (feu de camp) pour se réchauffer dans la nuit noire et fraîche. Arrêter le temps, et profiter :

◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊

Et puisque Wilderness rime aussi avec rencontres inattendues, voici ce que j’ai trouvé sur ma route :

◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊

Ma seconde petite cabane, bien nommée Beauty Creek, fut en bord de ruisseau (oui, creek comme ils disent). Mais pour une petite française que je suis il s’agit en fait une rivière. En partant de Jasper direction Banff cette auberge fut mon toit pour la nuit suivante. Plus petite et bien plus rustique qu’Athabasca. J’ai été sous le charme de cette cabane en bord de ruisseau. La responsable, adorable m’a offert un accueil des plus chaleureux. Et j’ai eu l’honneur de fêter le départ de sa bénévole avec les autres voyageurs de l’auberge.

Je me souviendrai d’un peu de vin, de l’odeur du feu sur mes vêtements, du calme de la rivière, des jeux, des anecdotes, de la convivialité des échanges et des pancakes aux myrtilles.

[ Infos pratiques : on peut réserver les auberges Wilderness sur le site web canadien de l’association et obtenir des informations précises sur les hébergements. Elles se situent toutes en Alberta sauf une, qui est en Colombie Britannique mais toujours dans les Rocheuses. ]

About Perrine

Globe-marcheuse un peu aventureuse j'écris sur ce petit bout de web qui fait office de carnet de route. Je rêve, j'explore et j'apprends en voyageant et travaillant un peu partout grâce à mes études, mes PVT/WHV, mes road-trips. Viens donc faire un bout de chemin avec moi.

You May Also Like

5 comments on “Une cabane au fond des bois en Alberta

  1. 27 juillet 2016 at 1h49

    Très sympas ces petits reportages parsemés de lacs, montagnes, cascades fréquentés par les ours, cerfs et autres wapitis…et quelques humains quand même par ci par là…Bisous. Maman

    • 27 juillet 2016 at 8h06

      Merci, les animaux s’incrustent souvent en effet… Pour mon plus grand bonheur !

  2. 27 juillet 2016 at 2h05

    très jolies les petites cabanes avec le paysage . c est magique . j espère que tu m a garder des pancakes a la myrtille . lol. pense a moi quand tu en mangera la prochaine fois . bisous laetita

  3. 27 juillet 2016 at 8h10

    Je suis bien trop gourmande pour laisser un bout de pancake 😉 Je penserai à toi la prochaine fois promis!

Un petit mot ?