Vancouver, du continent à l’île

En face de Vancouver, côté océan, il y a cette île du même nom qui appelle au voyage. Nous avons cédé à nos envies de découvertes avec une amie et nous avons pris le ferry un vendredi soir afin de rejoindre l’ile de Vancouver. La belle Victoria, capitale de la Colombie Britannique, nous a ouvert les bras le temps d’un weekend.

Ce fut d’abord la course entre les transports pour atteindre le bateau : l’ivresse des départs improvisés était revenue. J’avais seulement réservé l’auberge de jeunesse pour 2 nuits. L’avantage de travailler chez Hostelling International c’est de pouvoir avoir un toit sur la tête facilement un peu partout 😉

Nous sommes arrivées à 11h du soir dans notre charmante Victoria au style très anglais. Bien évidement on s’est trompées de destination en prenant le bus pour arriver en ville puisque nous n’avions rien vraiment préparé. Mais le chauffeur de bus adorable comme tout a refait un tour en ville pour nous déposer dans la rue de notre auberge. Et nous avons pu admirer le palais de la Province illuminé telle une veille de Noël…

8 île de Vancouver Victoria PVT WHV Canada

Puisqu’il était tard nous nous sommes faufilées discrètement dans notre dortoir (20 lits au total, record battu pour moi).

~ ~ ~

Le samedi matin on se réveille, et on découvre l’auberge (photos ici) toute mignonnette et bien entretenue dans un vieux bâtiment en briques. Puis nous sommes allées déjeuner chez Willies, une boulangerie/salon de thé, d’après les recommandations du réceptionniste. Les pancakes étaient délicieux !

Le ventre plein, nous sommes parties explorer la ville : le port et les rues commerçantes principalement. L’architecture est très anglaise, avec peu de buildings et un vieux centre-ville presque comme en Europe. C’est donc bien mignon et ça fait du bien de s’aérer après les gratte-ciels de Vancouver.

Nous avons terminé la promenade au Royal BC Museum (le musée royal de la Colombie Britannique). Au programme : histoire des amérindiens et particularités linguistiques dans la province, arrivée des premiers colons, développement des premières villes … Et un documentaire à voir en 3D au choix sur écran géant. Nous avons choisi celui au doux nom de « Wild America » … Mais uniquement les États-Unis étaient représentés … Magnifique mais un peu déçue de ne pas avoir vu les beaux paysages canadiens, et vraiment bizarre venant d’un musée canadien… (qui a dit mécènes et sponsors 🙂 ?)

Nous avons ensuite testé un fish & chips (enfin …du saumon pour moi puisque je n’aime pas les fish & chips) : le Red Blue Fish, très réputé localement. Nous avons pris le temps de nous poser en bord de mer et d’admirer le soleil décliner doucement. Tellement appréciables ces moments où le temps s’arrête et on discute sans fin….

En soirée nous sommes allées au bar situé dans le plus beau bâtiment de la ville. Oui rien que ça. On a rencontré des canadiens… venant de Halifax !! Je crois qu’on ne pouvait pas être plus opposés géographiquement ! Le monde parait tellement petit parfois ! La soirée a été animée à coup de bière très jaune et moults bavardages.

~ ~ ~

Le dimanche matin nous sommes fraîchement allées nous balader dans Chinatown. Ce quartier n’est pas un Chinatown comme les autres en Amérique du nord. Il ne prend que quelques rues mais vaut le détour : très ancien et traditionnel, il s’agit du plus vieux quartier chinois canadien. La dimension historique y est importante, d’autant que l’île de Vancouver fut le premier lieu d’arrivée des asiatiques sur le continent nord-américain. On y a trouvé des magasins de thé et de porcelaine très élégants à côté des boutiques fourre-tout style moins-cher-que-pas-cher-made-in-China.

Puis nous nous sommes dirigées vers Beacon Hill Park pour rejoindre le chemin de la plage, et le cheminement jusqu’au port de plaisance où est amarré un véritable petit village de bateaux ! Rebelote pour le fish & chips : les stands de vente de snacks et autres petits plats venus de la mer était multitudes de nouveau.

En fin de weekend la vie réelle nous a rattrapée et nous sommes reparties prendre notre bateau … Dans un bus où le chauffeur a cru bon de mettre de le GPS… Évidement ce serait bête de louper le terminal du ferry !

About Perrine

Globe-marcheuse un peu aventureuse j'écris sur ce petit bout de web qui fait office de carnet de route. Je rêve, j'explore et j'apprends en voyageant et travaillant un peu partout grâce à mes études, mes PVT/WHV, mes road-trips. Viens donc faire un bout de chemin avec moi.

You May Also Like

2 comments on “Vancouver, du continent à l’île

  1. 10 mai 2016 at 8h49

    Bravo pour ce petit reportage plein de lumière et de couleurs printanières. Bisous, à bientôt pour une autre destination…Maman

    • 11 mai 2016 at 2h43

      Merci 🙂 Victoria est en effet très colorée avec une belle architecture.

Un petit mot ?