2016 sera positive ou ne sera pas

Bilan voyages PVT 20152016 est arrivée. Finalement. Pas forcément en douceur et surtout avec des montagnes russes au niveau émotionnel : famille, boulot, projets tout est passé du positif au dépressif et inversement.

Lorsque je lis mon bilan de décembre 2014 je me dis MINCE ! Ou est passé tout ceci ? 2015 a été l’année de l’hésitation. Cette maudite hésitation dont j’essaie de me débarrasser depuis des lustres. Elle a eu raison de 2015. Du coup ce fut une transition, un temps en demi-teinte.

J’ai quitté un job à Wellington alors que je pouvais passer sur un work visa. Comme me l’a rappelé mon cousin (en sponsorship à Sydney), j’ai conscience d’avoir dit non à une opportunité dont beaucoup de jeunes pvtistes rêvent. J’ai tellement, tellement hésité, tergiversé dessus ! Si je m’étais plus ouverte aux autres et surtout à ma responsable j’aurai su si j’avais eu raison de partir ou non. Quelques mois plus tard je retrouvais un emploi super intéressant en France avec de nouvelles opportunités pour le futur. Mais avec un contexte très conflictuel et une fin de contrat ratée dans sa transition. Gros doute donc.

Lors de mon départ j’ai encore et encore hésité : est-ce que je passe de la Nouvelle-Zélande à l’Australie en PVT direct sans rentrer en France en avril ? Non finalement. Je crois que je n’ai pas regretté ce choix-là. J’ai passé de beaux moments en famille et j’ai revu des amies de longue date.

Dans la foulée j’ai obtenu une victoire majeure : le PVT Canada, le fameux sésame tout juste étendu à 2 ans. Hallelujah !

Après tous ces doutes, ces choix difficiles, ces surprises, ces quelques regrets, ces entre-deux, ces moments de creux, j’ai eu hâte que l’année se finisse pour passer à autre chose.

Bilan voyages PVT 2015 3
De retour dans les Alpes, une rando au-dessus de Grenoble pour me ressourcer

Je retiens de 2015:

Un beau voyage dans la fabuleuse île du sud de la Nouvelle-Zélande.

Un bel été à Wellington ponctué de concerts, de fêtes, de petits voyages et de (très) fraîches baignades avec mes amis/colocs.

Un emploi qui m’a fait grandir et mettre le pied dans un environnement qui me correspond en mère patrie.

Un visa Working Holiday pour le Canada obtenu grâce à une victoire à la loterie après 5 tentatives (164ème sur la liste d’attente, repêchée le 21 avril dernier). Ascenseur émotionnel quand tu nous tiens !

Une envie de revenir du côté Pacifique du globe terrestre (Australie / Nouvelle-Zélande) dans le futur.

2016 sera:

Bilan voyages PVT 2015 1Canada ! Et donc voyages. Je rêve de parcs nationaux dans les Rocheuses, de Colombie Britannique, de Grand Nord, d’accent québécois, de sirop d’érable, de petites maisons colorées et d’émerveillements en tous genres.

Découvertes et expérimentations professionnelles nouvelles : retrouver des projets et du travail en équipe.

Un arrêt définitif aux hésitations et aux tergiversations : je ne peux pas attendre indéfiniment qu’un signe ou que des gens déclenchent un quelconque évènement dans ma vie pour faire mes choix. Je dois foncer dans le tas pour savoir et être sûre de ce que l’avenir peux m’offrir.

2016 sera PVT ou ne sera pas, 2016 sera positive et remplie de nouvelles découvertes ou ne sera pas. Il ne reste plus qu’à prendre mes billets d’avions et faire mon sac-à-dos.

L’avantage de toute fin (d’année) c’est qu’elle signifie un nouveau commencement, donc un nouveau départ 🙂

Bilan voyages PVT 2015 2
Les Alpes françaises

About Perrine

Globe-marcheuse un peu aventureuse j’écris sur ce petit bout de web qui fait office de carnet de route. Je rêve, j’explore et j’apprends en voyageant et travaillant un peu partout grâce à mes études, mes PVT/WHV, mes road-trips. Viens donc faire un bout de chemin avec moi.

You May Also Like

4 comments on “2016 sera positive ou ne sera pas

  1. 6 janvier 2016 at 10h39

    Oh le Canada! Tu vas continuer de me faire rêver 🙂 C’est pour quand le grand départ?

    • 6 janvier 2016 at 12h54

      D’ici 1 mois ou 2 si tout va bien 😉

  2. 6 janvier 2016 at 1h21

    Tu t’en doutes, je suis super jalouse ! j’allais te poser la même question, j’ai vraiment hâte de lire tes impressions canadiennes 🙂

    • 6 janvier 2016 at 2h39

      J’ai hâte aussi mais j’essaie de prendre le temps de bien préparer le départ et savourer les derniers moments, j’adore ça, .. Et contrairement à toi j’adore faire mon sac et me prendre la tête sur ce qui sera utile à ma prochaine destination 🙂 Mais qui sait, peut-être y reviendras-tu ….!

Un petit mot ?