The Whanganui adventure

C’était le dernier GRAND weekend avant le travail à plein temps (va aussi falloir définir le plein temps kiwi ici un de ces quatre). Il fallait donc faire les choses en GRAND ! Et pour 3 jours d’aventures nous avons choisi l’eau plutôt que la terre : J’ai nommé la Whanganui River !

Il s’agit d’un GREAT WALK, une des plus belles randos de Nouvelle-Zélande … Sauf qu’elle se randonne en canoé ou kayak.

Ainsi, Gavin, notre loueur de canoé est venu nous chercher à 7h du matin a notre auberge de Ohakune. Il nous emmène au point de départ à Whakaoro. Nous allons descendre la rivière pendant 2 jours et demi puis il viendra nous chercher en début d’après-midi le troisième jour. Une fois les instructions données, le « bipeur » mis en route (en cas d’urgence), les barils fixés sur les canoés, nous embarquons sur la rivière ! L’eau doit être à 10°C autant dire qu’on a intérêt à bien pagayer dans les rapides pour ne pas perdre le contrôle du canoé.

3Whanganui journey PVT Working Holiday Nouvelle-Zélande
Whanganui river

Il y a des campings répartis au bord de la rivière toutes les 2h : ce sont nos points de repères spatio-temporels. Nous n’avons pas pris nos téléphones et nos montres, trop fragiles pour faire 3 jours de canoé. Nous sommes donc hors du temps. En conclusion quand il fait nuit on est sensé avoir déjà trouvé notre logement et dormir, sinon c’est qu’il y a un souci …!

La rivière est large et facile à descendre. Elle est accessible à tous. Le trajet est particulièrement agréable : la forêt qui nous entoure paraît presque tropicale avec l’humidité, la végétation verte foncée, les arbres ressemblant à des palmiers et les petites cascades nichés sur les bords des falaises.

♦ Nous avons passé environ 6 heures à descendre une cinquantaine de kilomètres le premier jour. Nous sommes arrivés au refuge aux environs de 17h. Pile poil pour se faire aider par les chasseurs qui avaient déjà allumé le feu dans le poêle. Ici les refuges sont appelés hutt. En gros il y a un dortoir avec des matelas recouverts de plastique, une salle commune avec un évier, une grande table, un poêle à bois, un peu de lumière et les toilettes sont à l’extérieur. N’ayant jamais expérimenté de hutt/refuge avant je dois avouer que je ne savais pas à quoi m’attendre et que je n’avais pas d’exigences particulières. Le poêle permet de réchauffer la pièce et faire sécher nos quelques affaires humides. Nous passons une excellente soirée avec nos compagnons de canoé ainsi que les chasseurs.

2Whanganui journey PVT Working Holiday Nouvelle-Zélande 6Whanganui journey PVT Working Holiday Nouvelle-Zélande 5Whanganui journey PVT Working Holiday Nouvelle-Zélande

∼∼∼∼∼

♦ Le lendemain nous repartons voguer sur notre rivière accompagnés d’un beau soleil. La journée commence bien… Jusqu’au gros plouf que nous avons fait en négociant mal un des rapides ! Canoé renversé, nous sommes dans l’eau à 10°C autant dire que le choc est plutôt rafraichissant. Nous arrivons sur les berges plutôt humides, et nous prenons le temps de changer de vêtements et de nous réchauffer avant de repartir et de vérifier que nos affaires n’ont pas trop pris l’eau (gloups! Heureusement j’avais enrobé mon sac de couchage d’un sachet plastique avant de mettre en baril).

La suite de la journée nous réserve une deuxième surprise : le lieu de pique-nique où nous comptions nous arrêter pour faire une petite balade à pied n’est pas accessible à cause d’un gros bateau de tourisme amarré 🙁 Nous continuons donc notre route et mangeons plus loin. Puis nous arrivons quelques heures plus tard à notre hutt pour nous réchauffer et dormir. Cette dernière est plus confortable car c’est une base pour les travailleurs du centre de conservation du parc national. Elle est perchée sur une colline verdoyante.

Nous allumons un bon feu pour faire sécher nos vêtements et chaussures, puis nous préparons à manger, et nous passons une bonne soirée à jouer aux cartes devant le feu de cheminée.

∼∼∼∼∼

Le troisième et dernier jour pointe son nez doucement, et nous nous préparons pour notre dernière grosse demi-journée de canoé… avec les plus gros rapides au programme ! Autant dire que ça va être épique ! Les chasseurs passent par la hutt le matin et nous donnent quelques conseils pour ces derniers rapides : il nous faudra pagayer sans relache pour ne pas perdre le controle et faire attention à maitriser notre direction. Les premiers rapides sont justement à quelques centaines de mètres après le départ.. Le grand test ! On le passe avec succès 😀 J’avoue je ne suis pas peu fière d’écrire ces lignes 🙂

La rivière redevient calme. Nous prenons notre temps car c’est le dernier jour.

Nous passons ensuite les deux derniers rapides juste avant l’embarcadère de la fin du parcours. Autant dire que si on était tombé à l’eau nous aurions eu des spectateurs ! On a ramé comme des rois 😀 Facile à dire ! Mais en réalité on avait les chocottes.

Nous arrivons au final à notre fameux embarcadère appelé Pipiriki (oui drôle de nom) où le minibus nous attend pour nous récupérer. Nous laissons derrière nous un compagnon de route australien qui, lui, descend la rivière pour encore quelques jours… Et continuera jusqu’à la pointe de l’ile du nord puisqu’il randonne sur le fameux chemin traversant le pays entier, The Aotearoa Trail.

Nous rentrons à Ohakune récupérer la voiture pour rentrer à Wellington.

Ce fut un weekend mémorable un peu hors du temps au milieu de la nature. Un seul regret : qu’il ne fasse pas 30° pour pouvoir se baigner 😉

4Whanganui journey PVT Working Holiday Nouvelle-Zélande

[ Nous avons choisi le prestataire Yeti Tours car c’était le seul ouvert à cette époque de l’année (basse saison). Gavin le patron a vraiment été au top niveau organisation, information, conseils et sécurité. Son entreprise est à Ohakune. Il loue des canoés et des kayaks. Il propose des parcours en autonomie (ce que nous avons fait) et guidés. Nous avons payé 215$ en tout pour 3 jours. Cela incluait la location de tout le matériel (canoés, gilets de sauvetage, barils, bipeur, réchaud, vaisselle), le transport aller/retour jusqu’au parc national et le logement dans les hutts.

Les infos sur le site du DOC pour la Whanganui Journey (comme la surnomme les kiwis) sont bien detaillées. Et les conseillers dans les points accueils du DOC sont au top niveau conseils et informations. On retrouve cette brochure officielle très bien faite dans les offices de tourisme accompagnée d’une note informative.

Notre parcours (que l’on retrouve sur la carte) a été le suivant: depart de Whakaoro où nous avons été deposés en mini-bus. Nous avons passé la 1ère nuit à John Coull hutt, la 2ème à Tīeke Kāinga hutt et nous avons terminé à Pipiriki. ]

About Perrine

Globe-marcheuse un peu aventureuse j'écris sur ce petit bout de web qui fait office de carnet de route. Je rêve, j'explore et j'apprends en voyageant et travaillant un peu partout grâce à mes études, mes PVT/WHV, mes road-trips. Viens donc faire un bout de chemin avec moi.

You May Also Like

Un petit mot ?