Recherche d’emploi : Nouvelle-Zélande VS France, le match

Attention : article partial, avec une petite dose de mauvaise foi et point de vue tiré uniquement de mon expérience perso (bon comme tous les articles de ce blog vous me direz …)

Job Wanted PVT WHV Nouvelle Zélande Working Holiday Visa WellingtonJ’ai commencé à travailler le 12 mai à Wellington  dans un hôtel en réception … Ça fait maintenant un peu plus de 3 mois … Et ça se passe bien 🙂 Ouf ! (Pour ceux qui ne seraient pas encore au courant).

La recherche d’emploi dans les pays anglo-saxons (Royaume-Uni, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande) est souvent idéalisée : on trouve un boulot en 48h, on évolue en 2 semaines et on est augmenté 10 fois par an … Bon ok j’exagère mais la légende veut que ces pays soient des eldorados (surtout le Canada et l’Australie apparemment).

Et bien non sauf si vous avez un profil rare et recherché. Voilà ça c’est dit.

Je ne cacherai pas que ça a été tout de même beaucoup plus simple qu’en France. Oui car ici, en Nouvelle-Zélande, les professionnels sont dans l’hyper-communication. Il y a aussi plus d’opportunités. En France j’avais l’habitude d’ouvrir une messagerie vide chaque jour et de désespérer, alors qu’ici j’ai eu droit à un tas de réponses. Génial : au moins pour savoir où on es est. J’ai fait le choix de rechercher via Internet car je ne voulais pas un petit job en restauration ou en vente, mais le dépôt de CV en mode porte à porte fonctionne très bien aussi 🙂

En résumé : 3 semaines de recherches, avec en moyenne 1 à 2 entretiens par semaine. Et entre mes recherches : quelques jours en vadrouille par-ci par là (Tongariro, Palliser bay, Martinborough, Lake Taupo) avec des soirées, des visites et des rencontres pour ne pas pas trop se fatiguer 🙂 … Et profiter avant d’être sérieuse et de se lever tous les matins pour travailler. Disons que j’ai vraiment cherché durant 2 semaines. En résumé voici ma petite comparaison France / Nouvelle-Zélande pour la recherche d’emploi :

France
Bon on l’a presque tous vécus : en France lorsque l’on répond à une annonce on attend déjà au moins 2 ou 3 semaines le temps que les responsables fassent le tri des CVs, puis on a un éventuel entretien … Sinon c’est silence radio dans la majeure partie des cas. Et après l’éventuel entretien on parfois (1 fois sur 10) on a une réponse … Si c’est négatif c’est souvent trop dur pour eux de se fouler la main pour écrire une phrase par mail. En entretien on a droit à des questions type :

  • Où vous voyez-vous dans 5 ans ? (Bah ça dépend d’un tas de chose mon ami)
  • Quels sont selon vous vos défauts et vos qualités pour ce poste ? (Devine !!!)
  • Pourquoi avez-vous postulé pour notre entreprise  ? (parce que tu as publié une offre d’emploi très cher)
  • Et blablablabla : il faut jouer du pipeau (comme Romain Duris dans les Poupées Russes 🙂 )

Nouvelle-Zélande
Ici, si le CV plaît on a un coup de téléphone dans la journée pour un entretien (oui, oui !) ou un mail (au choix). Dans le cas du porte-à-porte on se voit parfois proposer directement un entretien ou un essai pour une date précise. Encore l’hyper-communication des anglo-saxons …
L’entretien ou l’essai : la plupart du temps on a une réponse rapide ou sinon on relance (rapidement aussi) puis on a très vite un retour. On travaille ou on passe à autre chose … Rapidement ! En entretien on a droit à des questions type :

  • Les missions seront ça, ça et ça : est-ce que vous savez faire ça ? Est-ce que vous avez déjà effectué cette tâche ? Est- ce que vous vous sentez à l’aise avec ça ou ça ? Est-ce que vous maîtrisez ce logiciel ?
  • Est-ce que vous seriez intéressée pour rester ? Ou vous recherchez juste un petit job ?
  • Précisez dans ces deux expériences sur votre CV ce que vous avez fait exactement dans ces deux entreprises ?
  • Qu’est-ce que vous savez sur notre entreprise ?
  • Quelle est la validité de votre visa ? Combien de temps espérez-vous rester/travailler en Nouvelle-Zélande ?

Très pragmatiques, ils veulent savoir quelles sont nos compétences exactes, ce que l’on doit améliorer, mais aussi si on sait dans quel secteur on s’engage. Rien de théorique, de toute façon il verront bien à l’essai si ça colle ou pas.

Mieux ? Pour moi oui car c’est concret et cela favorise l’honnêteté ainsi que l’échange sur de réels projets. Et puis je suis nulle à faire des plans sur la comète genre ce que sera ma vie dans 5 ans. Je n’en sais rien de toute façon 😀

Enfin, selon les secteurs, les villes/villages et l’expérience, on peut mettre 2 jours, 1 semaine, 1 mois ou  2 avant de trouver quelque chose … D’après mon petit vécu et les témoignages de mes amis. En conclusion rien n’est tout beau, tout rose mais c’est tout de même plus facile. Et perso je suis plutôt contente 🙂

Pour le moment : France 0 – Nouvelle-Zélande 1

About Perrine

Globe-marcheuse un peu aventureuse j’écris sur ce petit bout de web qui fait office de carnet de route. Je rêve, j’explore et j’apprends en voyageant et travaillant un peu partout grâce à mes études, mes PVT/WHV, mes road-trips. Viens donc faire un bout de chemin avec moi.

You May Also Like

10 comments on “Recherche d’emploi : Nouvelle-Zélande VS France, le match

  1. 8 octobre 2014 at 12h02

    Super ,c’est encourageant pour les recherches !

    • 10 octobre 2014 at 12h03

      Merci mais je dois avouer que je suis tout de même arrivée à la mauvaise période pour rechercher un emploi : avril-mai. Il vaut mieux débarquer en octobre-novembre, les opportunités sont plus nombreuses 😉

      • 10 octobre 2014 at 12h08

        De rien ! Pour nous l ‘arrivée est le 10 mars donc on sera pas dans la meilleurs périodes non plus mais bon! alors il y fait quand même bon vivre ?! 🙂

      • 10 octobre 2014 at 12h11

        Ca sera la fin de la haute saison, mais il fera encore bien beau jusqu’en mai je pense 😉 Oui il y fait bon vivre. Bon après je veux pas vous décourager puis ça dépend de ce que vous voulez faire (travail saisonnier, fruit picking, wwoofing…)

      • 10 octobre 2014 at 12h19

        Sa c’est déjà une bonne nouvelle pour le temps 🙂 ! Après on est plus dans la vue d’un helpx seule pour début avec l achat d’un van pour bouger entre les helpx ! Après niveau profession on est assez diversifier dont pour moi tous se qui touche au manuel plus ou moins appuyer !

        P.

      • 10 octobre 2014 at 12h22

        Cool ! Ca devrait bien vous plaire alors 🙂 Le van est super ici pour être mobile et découvrir les paysages, mais aussi passer d’un bénévolat à un autre (pareil niveau job)

      • 10 octobre 2014 at 12h31

        Oui sa a l’air bien plus pratique le combinée van bénévolat , sa alterne comme sa ! en tous cas c’est super de pouvoir en parler un peu ! 🙂

        P.

Un petit mot ?