Le café en Nouvelle-Zélande, un véritable petit plaisir

Café Wellington Working Holiday PVT Nouvelle-ZélandeJ’ai décidé de mettre à jour et republier mon article sur le café en Nouvelle-Zélande car au travail (oui j’en ai un !) j’ai eu une formation « café » très intéressante.

Reprenons du début -> Chapitre 1, Le café version loisir :

Le café est un élément structurant de notre (début de) journée … Enfin pas pour tout le monde 😉 Mais bon, disons que ça l’est pour un grand nombre d’entre nous 🙂

Wellington regorge de petits cafés proposant … un délicieux café ! La ville est réputée pour cela et je n’ai pas été déçue. Les bonnes adresses ne manquent pas, et vendent aussi du café moulu (ou pas) de très bonne qualité. En effet, la torréfaction est une activité populaire en terre kiwie et le meilleur est d’acheter son café là où on le consomme. J’avais déjà apprécié le café à Auckland mais à Wellington je ne compte plus le nombre de petits cafés avec leur déco spécifique et leurs spécialités : entre les ambiances cosy-rétro ou le style moderne, les cafés proposent chacun leur concept et leur café torréfié. Le plus sympa : le dessin sur la mousse de lait. Attention pas n’importe quel dessin : c’est souvent une belle feuille de fougère, symbole national ou un motif local. Et avec un sourire, toujours un sourire de la part du serveur/de la serveuse (l’amabilité est génétique je crois sur cette île 🙂 )

Bref mes adresses préférées pour le moment sont le Hangar pour le style moderne et leurs muffins sucré-salés, mais aussi Kapai, une petite chaîne qui propose des produits du commerce équitable ou bios, ainsi que le Fidel’s mythique café sur Cuba street. Je citerai en plus Havana café sur Tory street, Expressoholic (pour ses grosses parts de gateaux) sur Cuba street ou encore le Soho Brown’s avec ses nombreux petits plats (toujours sur Cuba street). Mais je n’ai pas encore tout testé … !

Le choix de café ici est digne de l’Italie (même s’il est plus light) : Americano, Flat white (typiquement néo-zélandais), short black (ristretto), expresso, moka, cafe latte, cappuccino choisissez ce que vous préférez, une chose est sûre on trouve forcément son bonheur … Sur place ou à emporter !

Chapitre 2, le café version passion :

Ma formation café du jour m’a appris une chose : les néo-zélandais ne rigolent pas avec leur café. Ils sont connaisseurs et amateurs de bons crus. L’industrie du café se développe et propose une offre de qualité. La passion aussi se développe. La passion de moudre son café lorsqu’on le prépare pour garder un maximum d’arôme. Ou bien faire en sorte de bien le tasser lorsqu’il passe en machine pour être bien filtré. Vous l’aurez compris on ne fait pas ça n’importe comment !

Chapitre 3, le café version travail :

Bon alors autant dire que la période à venir au travail va être difficile : je suis en réception dans un hôtel et nous servons aussi du café. Étant donné que nous sommes dans du haut de gamme, notre café doit être irréprochable. J’ai donc eu une formation aujourd’hui comme je vous l’ai dit plus haut. Très intéressante. Par une formatrice passionnée qui plus est. Mais c’est tellement rigoureux (trop pour moi) et il y a tellement de différences entre les cafés. Par exemple il faut faire attention à bien tasser sa poudre de café fraîchement moulue pour que l’eau prenne tout l’arôme et crée une belle « cremina » (qu’ils appellent « crema » ici). Ou encore : il faut mixer le lait à point pour un flat white ou un cappuccino (d’ailleurs je n’arrive pas à faire la différence de préparation entre les deux pour le moment). Tout est une question de  secondes, températures, gestes précis à gérer en très peu de temps pour être efficace. Je vais m’entraîner. Un jour j’y arriverai, promis !

About Perrine

Globe-marcheuse un peu aventureuse j’écris sur ce petit bout de web qui fait office de carnet de route. Je rêve, j’explore et j’apprends en voyageant et travaillant un peu partout grâce à mes études, mes PVT/WHV, mes road-trips. Viens donc faire un bout de chemin avec moi.

You May Also Like

3 comments on “Le café en Nouvelle-Zélande, un véritable petit plaisir

  1. 10 mai 2015 at 8h27

    Oh super, tu as appris ça au boulot ? J’aimerai bien m’y mettre ! Je voulais payer pour apprendre mais j’ai lu sur internet que je pourrai être formée si je trouvais dans un travail dans un café…

    A.

    • 11 mai 2015 at 2h12

      Oui car je travaillais dans un hôtel en réception et nous avions aussi un petit café. Du coup j’ai eu un « coffee training » en entreprise comme ils disent 🙂 J’ai adoré apprendre ça! Je crois en effet qu’on peut faire une formation, ça doit faciliter pour trouver du travail quand on débarque …

Un petit mot ?