Le voyage toscan

OLYMPUS DIGITAL CAMERADans ce nouvel article je vous fais part de mes conseils tirés de ma modeste expérience (ainsi que celle de mes proches) de voyageuse en Toscane, lors de mes 6 mois de vie italienne. Si c’est empreint d’un certain nombre de généralités et d’approximations, veuillez m’excuser, c’est que mes souvenirs commencent à se faire vieux.

Se loger en ville (fonctionne aussi pour les villages) :
L’hébergement dans cette région est souvent hors de prix. Aussi, louer un appartement ou passer par AirBnB / Couchsurfing est idéal pour Sienne, Florence, Arezzo et Pise. On peut, en outre, plus facilement s’imprégner de l’ambiance qui y règne puisqu’on va devoir faire des petites activités quotidiennes telles que les courses, ou prendre le café. Rien de mieux pour rencontrer des locaux et échanger. Penser à préparer cela en avance pour ne pas avoir des prix trop élevés ou des refus car la région est très touristique.

Se loger en campagne :
Le meilleur en hôtellerie c’est bien évidement les chambres d’hôtes type agritourisme / chambres d’hôtes que l’on retrouve sur le site web de l’office du tourisme provincial (très bien conçu) : www.terredisiena.it

Les transports :
La voiture…. Alors la voiture comment dire, c’est comme un cadeau empoisonné : on peut aller ou on veut quand on veut mais c’est un sacré budget et ça peut vite devenir un casse-tête : GROSSES difficultés pour stationner, parkings chers et très vite remplis, villes et villages présentant peu de places pour les véhicules. Dans la ville de Sienne le bon plan est de se garer près de la gare : le parking coûtait 2.50€ par jour en 2009 (si mes souvenirs sont bons) puis on prenait le bus pour le centre-ville (15min). Pour les autres villes : Florence, Arezzo, Pise c’est un peu la même chose, il vaut mieux éviter la voiture ou être proche des gares.
Le meilleur reste les transports en commun : train ou bus à comparer selon les trajets car la région est plutôt bien desservie.
Le scooter est un excellent moyen de transport pour visiter la Toscane et ses villages. Vu sa taille on peut s’arrêter n’importe où pour prendre des photos ou grignoter un peu en s’émerveillant devant les paysages sublimes.

Personnellement j’ai beaucoup visité au printemps et j’ai constaté que, hormis Pâques (très fréquenté en plus des processions religieuses), c’est un des meilleurs moments pour découvrir la région avec le mois de septembre. L’été est très chaud et envahi de touristes.

Je vais éviter le paragraphe sur les grands sites à visiter car tout le monde sait bien qu’il existe un Ponte Vecchio à Florence ou une Piazza Del Campo à Sienne, et que les guides écrits ainsi que les offices de tourisme communiquent largement dessus. Je n’ajouterai rien de bien transcendant à part le simple constat que ce sont des lieux superbes 🙂 Après, à voir selon les goût de chacun : plutôt peinture, sculpture, architecture, artisanat, art sacré ou histoire ?

100_2304Enfin je dirai que la Toscane regorge de possibilités de voyage :

  • j’ai rencontré des anglais qui venaient prendre des cours de cuisine durant une semaine à Sienne.
  • Il y a le trenonatura petit train nature super pour une escapade d’une journée.
  • On peut faire un certain nombre de balades à cheval/à pied/ à vélo.
  • Suivre la via Francigena qui traverse la Toscane en road trip c’est aussi chouette : il s’agit de l’ancienne route balisée des pèlerins français se rendant à Rome (un peu comme Saint-Jacques de Compostelle mais en beaucoup moins célèbre). A faire là encore à pied, à vélo, à cheval, en moto, en voiture (à dos de chameau?), etc…

En conclusion à vous de voir ce que vous préférez 😉 Mais surtout n’oubliez pas de goûter aux ricciarelli et au Brunello !

Saluti a tutti !

 

About Perrine

Globe-marcheuse un peu aventureuse j'écris sur ce petit bout de web qui fait office de carnet de route. Je rêve, j'explore et j'apprends en voyageant et travaillant un peu partout grâce à mes études, mes PVT/WHV, mes road-trips. Viens donc faire un bout de chemin avec moi.

You May Also Like

Un petit mot ?